Les réseaux sociaux sont encore perçus en 2017 comme une menace et une perte de productivité au sein des entreprises.  Le manque de transparence dans la gouvernance et les questions de responsabilité placent l’entreprise en situation inconfortable. Doit-on attribuer à ce sujet sensible des questions managériales, stratégiques, marketing ? Semble-t-il les trois… La mode du « social media » n’est pas réservée qu’aux grands groupes ou aux entreprises s’adressant aux jeunes de la fameuse génération Y.

Il est nécessaire d’identifier les risques des réseaux sociaux pour l’entreprise pour ensuite évaluer leur impact et ainsi les éviter, les contenir ou les accepter. On peut identifier 3 catégories de risques liés aux réseaux sociaux en entreprise :

  1. La e-réputation

Présent ou non sur le net, on parle sans doute déjà de vous. Pour vous convaincre, vous pouvez « Googliser » votre entreprise, ses produits, sa marque. C’est un bon indicateur de présence et cela vous permettra de vous faire une idée de sa réputation en ligne à moindre coût.

  1. La protection des données sensibles

La fuite d’informations implique souvent des coûts importants et peut se matérialiser de diverses manières :

  • Perte de données : Données personnelles de clients, données commerciales, infos sur des contrats en cours de négociation…
  • Piratage et contrefaçon : Les réseaux sociaux sont utilisés pour diffuser du contenu qui viole les règles du copyright, pour promouvoir des liens vers des copies illégales stockées sur d’autres sites…
  • Espionnage industriel : fuite de secrets de fabrication
  • Reconnaissance : création de faux profils sur des sites d’emploi, informations sur des profils LinkedIn ou Viadeo, forums de discussion (contenu indexé par Google), sites communautaires…
  1. Cybercriminalité

On regroupe ici tous les actes de cybercriminalité qui peuvent toucher aussi bien particuliers que professionnels :

  • Phishing
  • Spamming
  • Tracking
  • Géolocalisation
  • Diffamation par la création de faux profils, usurpation d’identité
  • Atteinte à l’image et aux droits de propriété intellectuelle

Gérer la crise :

Une mauvaise communication « social media » peut vite se transformer en bad buzz, et il faut être à même de pouvoir identifier les signes avant-coureurs d’une crise qui s’annonce en ligne. Des recommandations simples peuvent être à suivre dans un premier temps :

  • Gagner la confiance de ses salariés
  • Politique d’accompagnement des salariés dans leur utilisation des RS
  • Assurer une veille médiatique
  • Mettre en place des actions de sensibilisation, d’information ou bien de formation auprès des collaborateurs
  • Suivre les articles/infos d’educrise 🙂

Leave a Reply